Evènements fétichistes et érotiques
Une chronique proposée par MaitresseMonozuki
depuis le 28/05/2008
Maîtresse Monozuki vous propose au travers de cette chronique le récit de ses visites dans les différentes expositions, galeries, musées, soirées SM et autres évènements.
Sophie Calle, exhibition/voyeurisme ou la rupture érigée en oeuvre d'art

La rupture est toujours douloureuse. C'est surtout quand on est quitté, que c'est dur et que ça fait mal. Et ce n'est pas du masochisme, c'est une douleur froide qui s'insinue en vous, prend possession de votre corps et de votre âme.

L'artiste en fait une exposition d'un mail reçu

Crédit Photo : JB Mondinot
Sophie Calle reçoit un mail de rupture qui se termine par ces mots : "Prenez soin de vous." L'artiste en fait une exposition. Elle est coutumière du fait, ses relations, ses rencontres sont souvent mises en scène. Sophie Calle est spécialiste de ces jeux d'exhibition voyeurisme et elle les érige en Art.
L'exposition présentée à la Bibliothèque Nationale de France dans la prestigieuse salle Labrouste du site Richelieu a été crée pour la biennale de Venise.
Sophie Calle a demandé à 107 femmes d'horizons différents d'interpréter cette lettre de rupture, de se la réapproprier avec leurs propres mots. Les résultats sont surprenants : De la petite fille de neuf ans qui s'interroge sur l'amour, pourquoi il la quitte s'il l'aime ? à l'officier de la DGSE qui crypte la lettre, ou encore la traductrice qui en donne une version anglaise. Chacune s'exprime sur son registre professionnel. Il y a de l'impudeur dans cette démarche. Cela rappelle les romans de Christine Angot, une autre grande exhibitionniste de l'âme devant l'Eternel.
Le pauvre écrivain auteur de la lettre de rupture ne pensait sûrement pas avoir un tel écho à travers les 107 femmes. C'est comme 107 ruptures envisagées sous tous les angles, dans les replis les plus intimes.
A la BNF tous ces regards de femmes sont pointés sur vous. Il y a peu d'hommes et vous vous sentez presque coupable d'être un homme et d'être potentiellement un auteur de lettre de rupture, mais c'est une autre histoire.
La mise en scène de Daniel Buren met en lumière ce parcours amoureux car il y a du désir même dans la rupture. Voilà 30 ans que Sophie Calle nous fait partager sa vie dans des performances. Ses inspirations vont du strip-tease, au lit, à la chambre d'hôtel et quand il n'y a plus rien à voir, elle organise sa propre filature pour être prise en photo. Il y a du masochisme dans son art. Comme gratter là où ça démange, cette petite croûte qui ne guérit jamais.

Exposition : "Prenez soin de vous" de Sophie Calle
BNF salle Labrouste, 58 rue de Richelieu 75002 Paris jusqu'au 8 juin.
Renseignements : 01 53 79 59 59.

Cet auteur a publié 33 articles
Réagissez à cet article, déposez un commentaire :    
Commentaires de nos lecteurs : Voir
Sur le même thème :
';