De bonnes lectures, de bons films ...
Une chronique proposée par MaitresseMonozuki
depuis le 12/06/2008
De belles pages,émouvantes et palpitantes, sur les relations sadomachistes qui m'ont fait vibrer et qui vous feront vibrer.

Les 120 journées de Sodome de Sade

Un livre dont on ne sort pas indemne

Personne à moins de rester sourd n'achève les Cent vingt Journées que malade ...

Crédit Photo : Editions 10/18 8,60 ?

Georges Bataille disait à propos de ce livre : " Personne à moins de rester sourd n'achève les Cent vingt Journées que malade : Le plus malade est bien celui que cette lecture énerve sensuellement. " (La littérature et le mal 1967). Je ne suis pas tout à fait d'accord avec cette interprétation.
S'il n'y a pas de doute pour la première partie de la citation de Bataille, cette lecture est vraiment insupportable et on n'en ressort pas indemne. La seconde partie pour moi porte à discussion.
Cet énervement sensuel n'est pas un signe de maladie, bien au contraire c'est une transgression du sexe pour aller au-delà de ses limites. Cet énervement sensuel est la base même de nos jeux SM sans que nous soyons malades pour autant. Dans les lectures maudites, dans les lectures de l'Enfer, ce texte apparaît en bonne place. Il est absolument incontournable. Le roman, c'est autre chose que la réalité, on peut très bien regarder un film d'horreur sans vivre cette horreur. Notre art du BDSM se nourrit de toutes ces situations machiavéliques et romanesques pour mettre en scène quelque chose qui va jouer sur les sens. Cela a à voir avec la cérémonie et le dépassement de soi.
La seule différence avec le BDSM moderne tel que nous le pratiquons, et elle est de taille, c'est que nous sommes entre adultes consentants et qu'il n'y a pas mort d'homme, tout cela n'est qu'un jeu, certes poussé, mais l'expression de plaisirs et d'extrêmes jouissances.
Las 120 journées de Sodome est le premier grand roman de Sade, il a été écrit en 1785 à la Bastille sur des petits feuillets de 12 centimètres de large et ensuite collés bout à bout pour former un rouleau de 12,10 mètres de long. Ce roman est inachevé, les derniers chapitres ne sont que sous forme d'esquisse. Etait-il impossible à Sade de le finir tellement le malaise engendré est grand et la cruauté n'ayant plus de bornes ? Ou bien il n'a pu le finir matériellement car toute sa vie, il a cru le manuscrit perdu. Sade a tout bonnement été enlevé de sa cellule de la Bastille pour être transféré à l'hospice de Charenton. Il a dû abandonner toutes ses affaires dont le manuscrit. Ce dernier fut récupérer et après maintes péripéties fut publié en 1931.
Il met en scène quatre personnages principaux, tous d'âge mûr et même d'un âge avancé pour l'époque. Le duc de Blangis, l'évêque son frère, le président de Curval et le financier Durcet. Il y a les épouses de ces quatre-là, chacun ayant épousé la fille de l'autre et quatre proxénètes appelées très joliment historiennes. A tout ce beau monde il faut ajouter quarante deux victimes soumises des deux sexe. Le tout se déroulant dans un lieu clos, une vieille forteresse isolée, le château de Silling dans la Forêt Noire. Dans un temps donné six cents perversions vont être expérimentées.
C'est le premier roman gothique avec ses souterrains, ses donjons, ses lumières vacillantes, ses cachots aux grilles rouillées. Sade ouvre la voie à ce nouveau genre littéraire et cinématographique que l'on retrouvera avec Dracula et autres Barbe Bleue. Pasolini s'est emparé du thème pour faire son fameux film " Salo ou les 120 jours de Sodome ", la lecture en était politique et était une diatribe contre le fascisme et les images insupportables.
Ce roman libertin qui va très loin dans la perversion, n'est pas simplement masturbatoire comme certains l'ont dit, mais est une analyse remarquable de l'âme humaine où comment des personnages blasés trouvent encore les moyens de s'exciter et de jouir. N'est-ce pas l'une de nos approche du monde BDSM ?
Une bonne lecture pour cet été, mais je suis sûre que vous n'irez pas au bout.

Les 120 Journées de Sodome DAF de Sade. Editions 10/18 8,60 ?

Cet auteur a publié 33 articles
Réagissez à cet article, déposez un commentaire :    
Commentaires de nos lecteurs : Voir
Sur le même thème :
';