De bonnes lectures, de bons films ...
Une chronique proposée par MaitresseMonozuki
depuis le 12/06/2008
De belles pages,émouvantes et palpitantes, sur les relations sadomachistes qui m'ont fait vibrer et qui vous feront vibrer.

Histoire d'O, un roman SM controversé et torride, un classique du genre.

Pauline Réage alias Dominique Aury, très introduite dans le monde littéraire a écrit Histoire d'O dans les années 50.


Crédit Photo : Histoire d'O, Pauline Réage, Losfeld Editions
Elle relève le défit de son amant Jean Paulhan qui lui avait dit que ce n'était que les hommes qui écrivaient des romans pornographiques. Ce roman a été refusé par les éditions Gallimard et est publié en 1954 par Jean Jacques Pauvert qui avait 27 ans à l'époque et dont ce fut le premier best-seller. Il n'y eut d'abord que 600 exemplaires de tirés. Puis, le succès fut considérable pour atteindre 900 000 exemplaires vendus avec de nombreuses traductions dans le monde.
L'histoire est simple. O, l'héroïne est conduite par René, son amant dans un château de la région parisienne pour y être dressée. Dans ce lieu les femmes sont soumises et les hommes les Maîtres. Elle devra s'habituer à sa condition d'esclave et subira plusieurs sévices de plus en plus violents. Elle sera enchaînée, fouettée, livrée aux désirs de plusieurs hommes vicieux. Elle deviendra un véritable objet sexuel, obligée de suivre les règles imposées. Elle accepte la douleur et l'offrande de son âme, de son corps par amour pour son amant. Celui-ci la sortira de ce château transformée, éduquée. Elle sera présentée à Sir Stephen, bien plus pervers que les Maîtres du château. Un nouvel échelon est franchit. Sir Stephen la remettra entre les mains d'Anne-Marie tenancière d'un gynécée très spécial. O sera fouettée à de nombreuses reprises, elle aura le vagin percé, portera des anneaux et enfin, elle sera marquée au fer rouge des initiales de Sir Stephen.
C'est un véritable roman pornographique avec une langue très crue et de nombreux détails précis. Il y a une réelle qualité littéraire. C'est une réflexion authentique sur l'enfermement de la femme et son sacrifice par amour, c'est une quête d'absolu à travers le sadomasochisme. C'est un roman à scandale, qui choque, qui trouble et remue le lecteur par l'exhibition des fantasmes. Dès la sortie du roman, il y a eu les pour, les inconditionnels, les admirateurs et les farouches opposants. Histoire d'O a eu le prix des Deux-Magots en 1955. Il en a été tiré un film réalisé par Just Jaekin en 1975 avec Corinne Cléry dans le rôle d'O. Le film était assez fad, ses images édulcorées, mais il a fait beaucoup pour populariser le SM auprès du grand public.
J'aime penser que O n'est pas simplement le diminutif d'Odile mais est aussi la symbolique de l'orifice si souvent pénétré et abusé.
Le monde du SM est aussi un monde de fantasmes.

Histoire d'O, Pauline Réage, Losfeld Editions, 250p. 18?

Cet auteur a publié 33 articles
Réagissez à cet article, déposez un commentaire :    
Commentaires de nos lecteurs : Voir
Sur le même thème :
';