Pratiques, usages, dress code BDSM
Une chronique proposée par MaitresseMonozuki
depuis le 18/06/2008
Maitresse Monozuki nous entre-ouvre les portes de son monde en nous proposant des articles décrivant les pratiques utilisées, les règles de conduite entre les différents acteurs, les vêtements et matières portés.
L'offrande de son corps : la dilatation anale.

Le monde ne s'est pas fait en un jour?
J'aime cette idée qui exalte la progression, doucement, pas à pas, inexorablement. Quand je l'applique aux situations SM, tout de suite mille images explosent dans mon esprit.


Crédit Photo :
La plus forte apparaît sous forme d'une torture asiatique à base de baguettes. J'aime voir un anus dilaté, pénétré de plusieurs baguettes longues et effilées. On les rentre une par une, toujours une de plus et à chaque fois, cela écarte, ouvre, étire. Le petit anneau est défoncé dans ses proportions maximales. Tout cela se fait progressivement, presque avec lenteur, avec beaucoup de classe et de circonspection. Il y a un objectif à atteindre et il est atteint. Les dernières baguettes sont douloureuses ou jouissives, mais, elles sont introduites. Et ce que j'adore, c'est quand on a retiré toutes les baguettes, l'anus reste ouvert comme un trou béant. Là, on a la démonstration d'une belle dilatation anale.
J'encourage mes soumises et soumis à s'entraîner régulièrement afin que leur anus soit toujours ouvert et disponible. On peut gagner quelques centimètres par des introductions quotidiennes de plus en plus larges. Même chose pour la chatte qui peut être dilatée au maximum, les lèvres bien retroussées, le clitoris tendu et l'ouverture impressionnante. Cela induit chez le soumis une disponibilité de fait.
Outre que j'aime que les esclaves s'entraînent chez eux pendant des heures en se godant profondément, j'apprécie et j'encourage le port du plug. Il faut commencer par un de 4 cm de diamètre et rapidement passer à des tailles supérieures. Cet accessoire est sans risque qu'il soit avalé dans les profondeur de l'anus grâce à sa base élargie. Les plug en caoutchouc sont les plus agréables à porter, ils sont pénétrants, doux et chauds. Il en existe des métalliques plus rigides et plus adaptés au SM. Mais l'important est la finalité qui est d'avoir un anus toujours bien ouvert et disponible.
J'aime quand un soumis, mâle ou femelle se déshabille et que je découvre son cul garnis d'un plug. Je le retire délicatement et là il est vraiment prêt à me servir.
Dans une certaine mesure le SM est une offrande de son corps. Le soumis doit accepter de se transformer physiquement pour son Maître ou sa Maîtresse, cela fait partie du don de soi.
Cela commence par l'épilation intime, l'offrande de ses poils, et c'est un premier marquage visible du soumis.
Cela peut se poursuivre par des piercing et des tatouages. Les dilatations anales ou vaginales font aussi partie de ces transformations.

Cet auteur a publié 33 articles
Réagissez à cet article, déposez un commentaire :    
Commentaires de nos lecteurs : Voir
Sur le même thème :
';