Pratiques, usages, dress code BDSM
Une chronique proposée par MaitresseMonozuki
depuis le 18/06/2008
Maitresse Monozuki nous entre-ouvre les portes de son monde en nous proposant des articles décrivant les pratiques utilisées, les règles de conduite entre les différents acteurs, les vêtements et matières portés.
Pony girl

Il est une pratique SM que j'aime bien, car je la trouve particulièrement désuète et baroque et qu'elle nécessite beaucoup de moyens et de matériel

Chevauchée fantastique pour pony girl.

Crédit Photo : Pony Girl
Il est une pratique SM que j'aime bien, car je la trouve particulièrement désuète et baroque et qu'elle nécessite beaucoup de moyens et de matériel. Là on joue dans la cour des grands. On côtoie l'aristocratie du SM et même l'aristocratie tout simplement. Il faut un château, mais un manoir peut aussi faire l'affaire, des écuries, des terres, du matériel.
Cette pratique qui me trouble et dont la mise en scène m'interpelle, c'est l'attelage humain. Rien n'est plus beau ou émouvant que de voir trotter dans la brume matinale des mâles ou des femelles pratiquement nus et tout harnachés de cuir. Ils tirent de magnifiques sulkys ou des carrioles légères tout en chromes brillants et astiqués.
Le rapport à l'animal dans le petit jour est particulièrement excitant. Les corps sont écumant, ils exhalent une vapeur moite, ils sentent la sueur. Les montures sont résistantes et bien musclées. Leur bouche est entravée d'un mors qui les bâillonne. Certains portent des oeillères. Des bandes de cuir enserrent leurs épaules et leurs bassins, un collier les relient à une longe. Les sexes sont libres et exposés à la vue de tous, aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Ce sont de magnifiques bêtes de somme.
Dans les carrioles des femmes dominatrices ont pris place. Elles sont toute apprêtées et vêtues de cuir et de dentelles. Des corsets mettent en valeur leurs seins, des cuissardes aux talons aiguilles gainent leurs jambes. Elles sont hautaines et sublimes. La vision est féerique. Le fouet ou la badine leur confère toute leur puissance.
Je rêve en regardant les équipages s'ébranler. Les fouets claquent, mordant les chairs. Les corps se meuvent dans l'effort, tous les muscles sont bandés et c'est très beau. Il y a des cris, des piaillements d'impatience, des soupirs, des gémissements. Ils font plusieurs fois le tour du château par des petits chemins à l'abri des regards indiscrets. Seuls les initiés ont droit de voir et de participer.
Cette course d'exhibition se termine dans les rires et les claques indécentes et réconfortantes aux bons soumis et soumises. L'orgie se poursuit au château. Ces images sont une source d'inspiration pour les cinéastes on les retrouve dans " La Vénus en Fourrure " ou encore dans " Histoire d'O " et dans d'autres films SM plus hard. L'homme ou la femme réduit à l'état d'animal inspire. Plus tard dans la soirée des soumis nus seront chevauchés par de belles amazones tout en étant cravachés. Le cheval est la plus belle conquête de l'homme et le soumis de la dominatrice.
Si l'occasion se présente de fréquenter ces cercles hippiques très particuliers, n'hésitez pas ! Vous en tirerez de grandes émotions esthétiques et une réflexion approfondie sur le rapport à l'animal.

Cet auteur a publié 33 articles
Réagissez à cet article, déposez un commentaire :    
Commentaires de nos lecteurs : Voir
Sur le même thème :
';