Evènements fétichistes et érotiques
Une chronique proposée par MaitresseMonozuki
depuis le 28/05/2008
Maîtresse Monozuki vous propose au travers de cette chronique le récit de ses visites dans les différentes expositions, galeries, musées, soirées SM et autres évènements.
Barbie SM

Une nouvelle poupée Barbie va sortir courant septembre. C'est la première Barbie sadomaso, la Barbie Black Canary !

C'est la première Barbie sadomaso, la Barbie Black Canary.

Crédit Photo : Mattel : Barbie
Elle est inspirée d'une héroïne de bande dessinée très prisée des adolescents. Je parie que la poupée, elle, sera plus prisée par les parents. Est-ce que c'est pour rajeunir la marque que Mattel sort cette nouvelle poupée ? Ou bien est-ce plus largement encore une évolution des m?urs actuels qui fait que le SM est passé dans la mode et que les fabricants de poupées doivent s'adapter.
Cette poupée SM sexy porte un blouson de cuir, des bas résilles, des hautes bottes à talons et elle est maquillée à outrance lui donnant un petit air de salope des plus plaisant.
Il y a cinquante ans, quand la première Barbie est sortie, crée par Ruth Handler, elle avait déjà des caractéristiques différentes des autres poupées de l'époque. Elle était mince avec de longues jambes, une poitrine opulente. C'était une poupée pour adulte inspirée de la Llili allemande encore plus expressive. C'est une poupée avec un corps de femme. Son succès a été foudroyant. Les ligues de vertu se sont élevées contre cette poupée trop sexuelle. Des pays musulman l'on interdite. On la trouve sous le manteau en Arabie Saoudite. Ses interdictions participent à son succès.
Est-ce la même provocation de la part de la société Mattel aujourd'hui en sortant cette poupée SM ? En tout cas Mattel rattrape les nombreux créateurs qui utilisent la poupée Barbie pour en faire des détournements sexuels. Ainsi par le passé, Tom Forsythe a gagné un procès contre la société Mattel, il faisait des photos avec des Barbie se mettant un mixer entre les cuisses et autres instruments de cuisine. Le juge a décidé qu'au nom de la liberté d'expression, l'artiste avait raison et à débouté la société. La sortie de cette poupée SM n'est pas innocente. Encore une fois ce sont les créateurs, les véritables artistes, qui font avancer les choses.
Pour ma part, j'ai hâte de jouer à la poupée avec ce petit clone de moi-même. Je trouve cela très excitant cette représentation miniature d'une femme à la tenue fétichiste. J'espère que dans les accessoires le gode ceinture et le fouet ne tarderont pas à sortir.

Cet auteur a publié 33 articles
Réagissez à cet article, déposez un commentaire :    
Commentaires de nos lecteurs : Voir
Sur le même thème :
';